La MEL soumise aux publicitaires ?

Communiqué de Résistance à l’Agression Publicitaire – Lille Métropole

Ce jeudi 12 décembre midi, le conseil de la MEL délibérait sur le règlement local de publicité intercommunal, qui a pour objet la régulation de la publicité extérieure sur le territoire de la MEL. Si on pouvait espérer un texte intransigeant, celui adopté ce jour a pour  principale ambition de ne pas être attaqué sur le plan judiciaire par les lobbys publicitaires. Ainsi, nous n’avons aucune garantie de ne pas voir les écrans numériques publicitaires pulluler dans notre métropole.
 
Pire, c’est la MEL elle-même qui a laissé la porte ouverte à la prolifération de ces écrans, en confiant les clés du service public de transports à Keolis, sans restriction. Ainsi, la société exploitante d’Ilévia a signé un contrat avec JCDecaux-Metrobus qui prévoit l’installation de 185 écrans sur le réseau. Pourtant, nous n’avions pas manqué d’alerté les élus sur ces risques depuis plusieurs années. Malgré cela, seul le groupe des élus écologistes a voté contre la concession de transports et a défendu une réglementation publicitaire plus ambitieuse.
 
Ce vendredi, les élus blâmables ont une dernière chance de rendre moins accablant leur bilan, qu’on ne manquera pas de publier avant les prochaines municipales. Pour limiter les dégâts, nous les appelons à intégrer dans l’avenant à la concession de transports, une restriction en matière de publicité qui proscrit les écrans numériques.

(1 commentaire)

    • Léo on 14 décembre 2019 at 9 h 29 min
    • Répondre

    Courage les ami.e.s, encore bravo pour cette persévérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.