Vous avez dit Culture ?

Des sushis, une grosse voiture, peut-on afficher n’importe quoi sur le Palais des Beaux-Arts ?

Afin de répondre à cette question, nous nous sommes procuré la convention* passée entre la mairie de Lille et la société DEFI régissant l’affichage de ces publicités géantes sur le musée. Extraits choisis.contrat-pba-en-tete

Dans cette convention, on peut notamment lire à plusieurs reprises que le caractère culturel et historique du lieu doit être pris en compte par l’afficheur, ce dernier s’engageant à ce que les publicités soient en adéquation avec le musée. Lisez plutôt :

contrat-pba-engagements-afficheur-fluote
Avec ces éléments, il nous semble évident que l’afficheur ne respecte pas la convention. Mais là où le bât blesse, c’est que la mairie laisse faire ! En effet, la convention lui donne droit de refuser tout visuel sans justifier de motif :

contrat-pba-validation-mairie-fluote

Pourtant, malgré ces belles intentions, quelles sont les publicités affichées sur le musée ? Difficile de mettre en lumière l’adéquation entre une grosse voiture et le Palais des Beaux-Arts. La réputation et l’image de la ville de Lille « capitale européenne de la culture 2004 » ne sont-elles pas écornées par ce laisser faire de la mairie ? Visiblement, il suffit de quelques milliers d’euros pour qu’à la mairie, éthique et culture soient elles aussi tout en façade.

musee-pub-voiture-floute

Voici la convention de 14 pages pour celles et ceux qui voudraient la consulter en détails.

Nous vous invitons à signer et faire signer la pétition demandant le retrait de ces pubs commerciales géantes sur le Palais des Beaux-Arts.

Ce sujet sera abordé pendant notre prochaine réunion, mercredi 26 octobre à 18h30 au Café Citoyen (station République), soyez-y les bienvenu-e-s !

Nous vous conseillons enfin cet excellent article sur La Tribune de l’Art qui contrebalance les arguments en faveur de bâches publicitaires sur les musées.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.