Pétition

Pour libérer l’espace public lillois du matraquage publicitaire

Aujourd’hui, l’affichage publicitaire est intrusif et envahissant, il est imposé aux usagers des rues et des routes et pollue leur champ visuel.
De manière générale, la publicité manipule les gens pour les pousser à la consommation excessive et véhicule souvent des stéréotypes.
De plus, la publicité dans nos villes est source d’inégalités entre petites structures et grandes multinationales.

L’exemple de la décision du maire de Grenoble fin novembre 2014 nous montre que les pouvoirs publics ont d’autres options que de vendre les regards et pensées des citoyens.

Pour ces raisons et bien d’autres encore, nous demandons à la Mairie de Lille de libérer l’espace public lillois du matraquage publicitaire en ne renouvelant pas le contrat portant sur l’affichage publicitaire et prenant fin en 2017.

Télécharger l’argumentaire de la pétition
Télécharger la pétition version papier pour la faire signer autour de vous

Attention, pour que votre signature soit comptabilisée, pensez à cliquer sur le lien de confirmation reçu par courriel après remplissage du formulaire.

À la date du 23 mars 2016, la pétition a été signée dans sa version papier par 1143 personnes.

Pétition pour libérer l'espace public lillois du matraquage publicitaire

À Lille, comme dans de trop nombreuses villes, l'affichage publicitaire est intrusif et envahissant, il s'impose au champ visuel des usagers des rues et des routes. Parmi l'ensemble des panneaux publicitaires, une partie importante est de la responsabilité directe de la mairie : 260 panneaux de 2m2, 74 déroulants de 8m2 et 10 colonnes Morris, actuellement commercialisés par la société Exterion.

L'espace public est un bien commun précieux. Les publicités qui ciblent les citoyens dès le plus jeune âge pour leur créer des désirs artificiels n'y ont pas leur place. Cette propagande publicitaire commerciale incite à consommer excessivement et véhicule souvent des clichés notamment sexistes.

De plus, le système publicitaire actuel est source d'inégalités pour les entreprises. S'il est financièrement aisé pour une grande multinationale de matraquer un message dans toute la ville, les petites entreprises et associations locales peinent à avoir une place.

Une autre politique est possible. À Grenoble, les panneaux sont démontés pour être remplacés par des arbres ou des supports d'affichage citoyen.

Stop au matraquage publicitaire consumériste ! Sortons de cette logique financière qui consiste à vendre nos regards et nos pensées !

Nous demandons à la Mairie de Lille de libérer l'espace public lillois du matraquage publicitaire en ne renouvelant pas le contrat portant sur l'affichage publicitaire et prenant fin en 2017.

[signature]

Signer
345 signatures