Et pourquoi pas de l’art ?

Retour sur notre action des journées du patrimoine

Tous les jours, les appels à consommer, images aguicheuses, stéréotypes sont imposés à nos regards. Pourtant, il y a tant d’autres choses à donner à voir !

À l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, nous avons donc transformé une dizaine de panneaux publicitaires en supports d’œuvres d’art. Chaque panneau a été recouvert d’une nappe de couleur sur laquelle a été accroché un tableau ainsi que son cartel et un flyer expliquant notre démarche. Divers artistes ont été sélectionnés pour cette exposition, comme Auguste Renoir, Paul Cézanne, Camille Pissarro, Roger de la Fresnaye et d’autres encore. En exposant leurs peintures sur ces panneaux, nous montrons qu’autre chose que de la publicité pourrait être affiché dans nos rues.

 

Et si l’art était choisi à la place de la publicité ?
Ce que nous voyons tous les jours dans nos rues est un choix politique. Il est possible de proposer de l’art au quotidien plutôt que de la publicité. Au-delà des peintures connues, pourquoi ne pas permettre l’expression artistique de chacun et laisser vivre la ville ? Le succès de la réappropriation de l’espace public par les habitants de Genève suite à la fin du contrat publicitaire début janvier en est le meilleur exemple. Le temps d’une semaine, des œuvres d’anonymes ont fleuri dans la ville et depuis, l’idée de donner plus de place à des expressions non commerciales suit son chemin.

Laisser un commentaire