[Pétition] Transpole : écrans publicitaires, non merci !

À Lille, après les gares SNCF, les écrans publicitaires envahissent les stations de métro. Éblouissants, intrusifs, fatigants et énergivores, ces écrans surconsomment pour nous appeler à surconsommer et n’ont rien à faire au sein de transports publics écologiques.
Nous demandons à la Métropole Européenne de Lille, responsable de cette situation, de faire retirer ces écrans.

Attention, pour que votre signature soit comptabilisée, pensez à cliquer sur le lien de confirmation reçu par courriel après remplissage du formulaire. Si vous ne recevez pas ce message, pensez à vérifier dans vos messages indésirables ou à regarder à nouveau 24h plus tard (pour des raisons que nous ignorons, il semblerait qu’il y ait un délai avec certains services de messagerie).

Pour la désinstallation des écrans publicitaires par Transpole

À Lille, après les gares SNCF, les écrans publicitaires envahissent les stations de métro. Éblouissants, intrusifs, fatigants et énergivores, ces écrans surconsomment pour nous appeler à surconsommer et n’ont rien à faire au sein de transports publics écologiques.
Nous demandons à la Métropole Européenne de Lille, responsable de cette situation, de faire retirer ces écrans.

[signature]

Signer
183 signatures

+193 signatures papier récoltées au 19 avril 2017

Plus nous serons nombreux à signer, plus nous aurons de poids et serons entendus ! N’hésitez donc pas à diffuser le lien de cette page ( http://lille.antipub.org/ecrans/ ) dans votre entourage, via les réseaux sociaux, courriers électroniques, etc.

Depuis début décembre, 12 écrans ont déjà été installés : 6 à Gare Lille Flandres, 4 à Rihour, 2 à République Beaux-Arts. Nous n’avons pas manqué d’exercer une légitime réponse et de les dénoncer.

Kit militant téléchargeable

À télécharger et imprimer pour agir :

Actions

Nos actions ont pris diverses formes jusqu’ici :

Nous avons demandé un rendez-vous à la directrice adjointe aux transports publics de la MEL pour ouvrir le dialogue, cette demande est restée sans réponse à ce jour.

Tentative d’intimidation de Clear Channel

À la suite de notre action du 4 janvier, Clear Channel nous a envoyé une mise en demeure nous menaçant de poursuites judiciaires dans le cas où nous continuerions à nuire à son commerce. Nous leur avons répondu en exposant nos arguments et en lançant cette pétition.

On en parle ailleurs