Écrans de pub : métro, c’est trop !

Attention les yeux !

Après les gares SNCF, depuis peu, c’est dans le métro lillois que les écrans publicitaires ont fait leur apparition. En plus d’être imposées aux usagers de Transpole, ces publicités sont particulièrement agressives par leurs aspects lumineux et animés.
Le pompon revient sans doute à la station de métro Rihour où le passage devant deux écrans est obligatoire pour arriver au quai : un véritable guet-apens publicitaire (voir photo ci-dessus).

Au-delà de la gêne quotidienne qu’ils provoquent, ces écrans constituent un gaspillage énergétique doublé d’un appel à surconsommer, totalement contradictoires avec la valeur écologique associée au transport public. Cette logique est totalement à rebours des attentes des voyageurs, en témoigne le récent appel à idées lancé auprès des usagers du métro parisien qui ont largement appelé à la suppression de la publicité.
C’est une question de choix politique, ainsi, il existe des lieux comme Stockholm où a été fait le choix d’une expression artistique plutôt que commerciale, ce qui donne franchement plus envie. Autres pistes, on pourrait imaginer des espaces d’expression libre dans les stations de métro ou de l’affichage petit format sur la vie de quartier.

Malgré ces signaux multiples, la logique budgétaire a encore une fois pris le dessus, quitte à vendre un peu plus nos regards et nos pensées. Le premier responsable politique de cette situation est Gérald Darmanin, vice-président de la Métropole Lilloise en charge des transports et maire de Tourcoing. Nous lui adressons donc cet article par courriel dès à présent pour l’appeler à y remédier dans les plus brefs délais et lui dire que nous sommes ouverts au dialogue.

Vous aussi, interpellez-le sur cette question, en lui écrivant par ici ou plus directement lors d’une permanence à la mairie de Tourcoing ou un autre moment où vous en avez l’occasion.

Pour participer à la résistance contre l’installation de ces écrans, rendez-vous mercredi 4 janvier 2017 à 19h au Polder, 250 rue Roger Salengro à Hellemmes.

Vous avez dit Culture ?

Des sushis, une grosse voiture, peut-on afficher n’importe quoi sur le Palais des Beaux-Arts ?

Afin de répondre à cette question, nous nous sommes procuré la convention* passée entre la mairie de Lille et la société DEFI régissant l’affichage de ces publicités géantes sur le musée. Extraits choisis.contrat-pba-en-tete

Dans cette convention, on peut notamment lire à plusieurs reprises que le caractère culturel et historique du lieu doit être pris en compte par l’afficheur, ce dernier s’engageant à ce que les publicités soient en adéquation avec le musée. Lisez plutôt :

contrat-pba-engagements-afficheur-fluote
Avec ces éléments, il nous semble évident que l’afficheur ne respecte pas la convention. Mais là où le bât blesse, c’est que la mairie laisse faire ! En effet, la convention lui donne droit de refuser tout visuel sans justifier de motif :

contrat-pba-validation-mairie-fluote

Pourtant, malgré ces belles intentions, quelles sont les publicités affichées sur le musée ? Difficile de mettre en lumière l’adéquation entre une grosse voiture et le Palais des Beaux-Arts. La réputation et l’image de la ville de Lille « capitale européenne de la culture 2004 » ne sont-elles pas écornées par ce laisser faire de la mairie ? Visiblement, il suffit de quelques milliers d’euros pour qu’à la mairie, éthique et culture soient elles aussi tout en façade.

musee-pub-voiture-floute

Voici la convention de 14 pages pour celles et ceux qui voudraient la consulter en détails.

Nous vous invitons à signer et faire signer la pétition demandant le retrait de ces pubs commerciales géantes sur le Palais des Beaux-Arts.

Ce sujet sera abordé pendant notre prochaine réunion, mercredi 26 octobre à 18h30 au Café Citoyen (station République), soyez-y les bienvenu-e-s !

Nous vous conseillons enfin cet excellent article sur La Tribune de l’Art qui contrebalance les arguments en faveur de bâches publicitaires sur les musées.

Bilan de l’action Jour de la Nuit 2016

Panneau publicitaire lumineux recouvert du message "Nous voulons voir les étoiles"
Recouvrement d’un panneau publicitaire lumineux à l’entrée de la rue de Béthune

Voici un petit bilan de l’action que nous avons réalisée ce samedi 8 octobre pour Le Jour de la Nuit, opération de sensibilisation à la pollution lumineuse et à la protection de la biodiversité nocturne.

Le but de cette action était de sensibiliser les passants, les commerçants et les élus sur la pollution lumineuse et le gaspillage énergétique liés aux dispositifs publicitaires déployés dans l’espace public (enseignes, panneaux, etc.).

Notre joyeuse troupe composée d’une bonne vingtaine de participant-e-s a éteint 44 enseignes laissées allumées…

rue neuve, avant extinction
rue neuve, avant extinction
jour-nuit-extinction-apres
rue neuve, après extinction

 

Extinction du jules rue de Béthune
Extinction de l’enseigne Jules rue de Béthune

…et recouvert 8 panneaux de publicité.

jour-nuit-antipub-regardez-ciel jour-nuit-yeux-etoiles jour-nuit-arbre-antipub
Il est important de rappeler qu’un panneau de publicité consomme 1,7 kWh par jour en moyenne et qu’une famille de 4 personnes 8,5 kWh. Il suffit donc de 5 panneaux pour dépenser autant qu’une famille de 4 personnes ! Plus de détails sont disponibles sur le site de Zéro-Watt.

Des actions similaires d’autres groupes locaux de Résistance à l’Agression Publicitaire ont eu lieu conjointement dans d’autres villes (article à venir sur le site global de l’association).

Vous avez raté cette action mais souhaitez vous aussi agir ? Une boîte à outils est disponible par ici pour vous y aider.

Nous en profitons pour rappeler nos recommandations en matière de dispositifs lumineux pour le Règlement Local de Publicité Intercommunal en cours d’élaboration.


ecran-lomme-rue-grand-but
Écran lumineux publicitaire, rue du grand but à Lomme

Luminosité et animation

Interdiction des écrans publicitaires et dispositifs d’éclairages d’affiches

 

 


enseigne-lumineuse
Enseigne lumineuse allumée alors que l’établissement est fermé

Enseignes lumineuses

Extinction lorsque l’établissement est fermé ainsi qu’entre 9h et 17h

 

 

 

 


Hors de ma vue ! n°1

cerveau

Lettre (quasi-)mensuelle d’information de Résistance à l’Agression Publicitaire – Lille Métropole

Cette lettre électronique est là pour vous donner des nouvelles fraîches de nos actions : recouvrement de panneaux publicitaires, sensibilisation à la présence massive de publicité dans la ville de Lille…
Libre à vous de vous y inscrire en mettant votre adresse mail dans le champ situé à droite en dessous de « Nous suivre ».

Bonne lecture ! 


Nouvelles du Palais des Beaux-Arts

art-vs-pub-8Vous avez été plus de 800 à signer la pétition pour demander le retrait de la pub commerciale géante installée sur le Palais des Beaux-Arts. Merci à chacune et chacun d’entre vous.

Le 16 septembre, nous avons adressé une lettre ouverte à Martine Aubry à ce sujet avec l‘appui de vos signatures. Le lendemain, à l’occasion des Journées du Patrimoine, nous avons mis en place une riposte en recouvrant les panneaux publicitaires autour du musée, de la Grand Place et de la mairie, et en y installant des tableaux avec des œuvres du musée (détails et photos par ici).

Cette expo-action intitulée « La pub s’affiche sur l’art, l’art s’affiche sur la pub » était une manière d’interroger sur l’omniprésence habituelle d’images destinées à nous faire acheter alors qu’il serait possible de donner à voir d’autres choses. Les œuvres étaient accompagnées de la lettre à la maire permettant ainsi à de nombreux-ses passant-e-s d’en prendre connaissance. L’action a notamment été médiatisée dans la presse locale.
Bien qu’ayant connaissance de nos démarches, Martine Aubry a opté pour le mutisme face à l’expression des citoyen-ne-s, ce malgré nos multiples tentatives pour établir un dialogue.
En ce lundi 3 octobre, en guise de réponse, une nouvelle bâche publicitaire a été installée sur le musée, cette fois pour une bonne grosse voiture. Nous vous appelons en conséquence à faire prendre de l’ampleur à la pétition en la relayant autour de vous : http://lille.antipub.org/pba/ et à utiliser les documents disponible sur cette même page pour participer à la campagne !


5 octobre : Réunion avec les Déboulonneurs et R.A.P. Lille

Comme chaque 1er mercredi du mois, une réunion commune est organisée avec les déboulonneurs et R.A.P à 18h30 au café citoyen pour parler de publicité, de comment s’en défendre et prévoir des actions communes.


8 octobre
: Le Jour de la Nuit 

logo_bleu
Le 8 Octobre prochain se tiendra l’événement national « Le Jour de la Nuit ». Il s’agit, durant une nuit, de mener des actions de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé. Dans ce but, nous allons procéder à de l’extinction d’enseignes lumineuses (fortement énergivores !) ainsi qu’à du recouvrement de panneaux publicitaires. « Œuvres d’art » homemade prendront ainsi la place des slogans commerciaux pour votre plus grand plaisir !
Pour participer, rendez-vous à 21h, place du Vieux Marché aux Chevaux


14-16 octobre : Festival Cerveau Disponible

cerveau-dispo-vert
Du 14 au 16 Octobre  le cinéma l’Univers accueillera la 4ème édition du festival Le Cerveau Disponible. Un temps de réflexion commune et de rencontre, autour de la pollution mentale provoquée par la surcharge de publicité. Conférences, projections, actions.. Venez-vous dépolluer avec nous !


Astuce antipub

ublock_origin-svg_1-150x134
Ce mois-ci nous vous proposons une petite astuce pour vous aider à vous débarrasser de la pub sur internet. 
Comme si elle n’était pas assez présente dans l’espace publique, la pub s’affiche allègrement sur votre navigateur internet.
Nombre d’entre vous utilisent peut-être déjà un bloqueur de publicités, nous vous conseillons l’usage de UBlockOrigin qui allie efficacité et éthique (contrairement à AdBlockPlus qui tire des revenus de son filtrage partiel des publicités). Nous vous avons concocté un mini-guide pour vous faciliter l’installation de cet outil ( http://antipub.org/se-defendre/internet/ ).

Au plaisir de vous (re)voir bientôt !
N’hésitez pas à nous écrire d’ici là sur contact.lille@antipub.org


Résistance à l’Agression Publicitaire – Lille Métropole

Signalements d’affichage sauvages à Lomme Bourg

Le 24 septembre 2016

À Monsieur Roger Vicot, maire de Lomme,

Nous vous adressons ce courrier afin de vous aider dans l’application du règlement de publicité à Lomme. Voici quelques infractions d’affichage sauvage, nous en avons constaté plusieurs dizaines ce jour (mais c’est le cas depuis plusieurs semaines, surtout pendant le week-end) autour du centre commercial du quartier Lomme Bourg.

ecole-erotisme-municipal-stop-pub
Pub (sexiste) pour le salon de l’érotisme collée sur un panneau d’affichage municipal à côté des écoles Defrenne et Minet

bourg-affichage-sauvage-stop-2 bourg-affichage-sauvage-stop-metro

Affichage sauvage aux entrées et sorties de la rocade et près de la station de métro Saint-Philibert

Nous comptons sur vous et les services municipaux pour faire retirer les dispositifs illégaux et faire respecter le règlement par ceux qui l’enfreignent.
Par ailleurs, nous vous invitons à prendre connaissance de nos propositions pour un règlement de publicité intercommunal clair et attaché au respect du cadre de vie des habitants ainsi qu’à l’image des communes.
Nous nous tenons disponibles pour tout renseignement complémentaire.

Citoyennement,
Résistance à l’Agression Publicitaire – Lille Métropole

Ajout du 30/09 :
6 jours après notre signalement, une partie de ces publicités illégales ont été retirées
ecole-municipal-sans-pub bourg-affichage-sauvage-retire

Pour vous aussi signaler des cas d’affichage sauvage à Lomme, un outil est mis à disposition sur internet, voici comment faire :

  1. Connectez-vous sur http://go.tellmycity.com/ (créez vous un compte si vous n’en avez pas déjà)
  2. localiser par une adresse l’endroit concerné
  3. choisir une catégorie (en l’occurrence Propreté > Affichage Sauvage)
  4. Ajouter de 0 à 4 photos
  5. Ajouter une description au signalement (je les ai renvoyés vers notre site)