Reconquérir nos regards : stop aux écrans !

Le vendredi 10 février 2017 à 18h30, nous avons mené une action dans la gare Lille Flandres (train et métro). Le but de cette action était de rappeler à la SNCF et à Transpole (et donc la MEL) que leur stratégie publicitaire était à l’opposé des enjeux énergétiques et écologiques.

Depuis décembre 2016, nous faisons face à une nouvelle invasion silencieuse mais bien visible dans nos gares et stations de métro : les écrans publicitaires.
En guise de protestation, nous avons occupé l’espace de jonction entre la gare Lille Flandres et le métro où on trouve la plus forte concentration d’écrans publicitaires (7 écrans géants affichant la même publicité). Affublés de panneau « Stop Pub Vidéo » façon homme sandwichs, l’idée était de faire écran aux écrans publicitaires imposés aux voyageurs.

Il y a plus d’un an déjà, une déboulonneuse avait lancé l’alerte sur l’invasion publicitaire à la gare en inscrivant notamment le message Gare à la pub sur un panneau. Elle sera en procès pour ce motif le 21 février prochain et nous lui apportons notre soutien.

D’après le site de MediaTransport (n°1 dans l’installation de ces écrans en France), 91% des voyageurs pensent que les publicités sur écrans attirent le regard. Un écran numérique est « 4,5 fois plus regardé que sa part d’espace dans l’environnement ». L’arrivée de ces écrans marque un nouveau palier de la puissance publicitaire : images mouvantes, colorées, et éclairées, l’esprit humain est plus que jamais ciblé.

Pourtant, nous savons aujourd’hui que les citoyens veulent moins de publicité dans leur quotidien, et en particulier dans les lieux exigus que sont les transports. En novembre dernier, la RATP a demandé à ses usagers des propositions pour améliorer le métro parisien. La proposition d’enlever les écrans publicitaires a été approuvée 7.279 fois alors que les autres idées peinaient à recueillir 1.000 « like ».

De plus, ces écrans sont énergivores, d’après l’association Negawatt, leur consommation est comparable à celle de deux familles de 4 personnes sur une année.
Dans le même temps, l’État cherche à sensibiliser le consommateur sur sa consommation énergétique, notamment en ayant prescrit aux entreprises vendant de l’énergie ou des services énergétiques, l’obligation d’incitation aux économies d’énergie : « L’énergie est notre avenir, économisons-la ». Par ailleurs, en août 2015, avec l’adoption de la Loi « relative à la transition énergétique et pour la croissance verte », il est question de réduire de 50% la quantité d’énergie consommée d’ici 2050 (avec un objectif intermédiaire de 20% en 2030). Cet objectif concret souligne l’urgence d’apprendre à économiser l’énergie dès aujourd’hui dans notre quotidien.


Quelle cohérence alors avec de tels dispositifs qui appellent à la consommation à outrance tout en représentant un gâchis énergétique ?
Dans ce sens, une pétition pour l’interdiction des publicités énergivores a déjà réuni plus de 35 000 signatures.
C’est à l’État, actionnaire principal de la SNCF, de prendre ses responsabilités et de mettre fin à cette politique de l’irrespect des usagers et de l’environnement en faisant retirer les écrans.
Au niveau des stations de métro de Transpole, c’est à Gérald Darmanin, Vice Président aux Transports Publics de la MEL, qu’incombe cette responsabilité.

Enfin, il nous semble important en tant que citoyens de rappeler aux entreprises privées qui s’approprient notre espace publique et personnel (mental) qu’elles sont en totale contradiction avec le principe de liberté de réception et les intérêts écologiques communs.

À noter qu’on dénombre déjà 60 écrans publicitaires installés dans les transports à Lille. Voici le détail des emplacements et des sociétés les gérants :

Gare Lille Flandres (31)

  • 6 Clear Channel
  • 7 escalators, 10 hall, 8 quais, MEDIATRANSPORT

Gare Lille Europe (23)

  • 6 entrée arrière, 7 hall A, 10 hall B, Samsung Mediagare

Rihour (4)

  • 4 Clear Channel

Beaux Arts (2)

  • 2 Clear Channel

Hors de ma vue ! n°4 : 2ème bougie de R.A.P Lille et procès d’une déboulonneuse

Lettre quasi-mensuelle d’information de Résistance à l’Agression Publicitaire – Lille Métropole

Action-ecrans

Bonjour à toutes et à tous !

La nouvelle année est déjà bien entamée et nous avons du pain sur la planche !
Action-anniversaire, procès, campagne contre les écrans, journée mondiale contre la pub… les semaines qui viennent s’annoncent pleines d’occasions de résister au système publicitaire et de remporter des victoires face à lui.
À nous, par la convergence de nos forces et leur synergie, de faire avancer le curseur du côté des êtres et de leur environnement plutôt que du tout marchand !

Bonne lecture 🙂

Agenda

  • vendredi 10 février 18h : action-anniversaire de R.A.P. Lille, RDV au café citoyen [plan]
    /!\attention, départ à 18h/!\, essayez d’arriver un peu plus tôt ou appelez-nous au 06 62 01 30 83 pour nous rejoindre
  • mardi 21 février: procès d’une déboulonneuse lilloise pour barbouillage
    • 13h : rassemblement de soutien devant le TGI
    • 14h : début du procès
    • 18h30 : réunion publique post-procès en présence du président de Résistance à l’Agression Publicitaire
  • mercredi 1er mars 19h : réunion ouverte antipub au Café Citoyen avec les Déboulonneurs et R.A.P.
  • samedi 25 mars : journée mondiale contre la pub (voir l’édition de la dernière sur journee.contrelapub.org)

Dernières actions : STOP aux écrans !


Depuis quelques temps, nous avons décidé de faire de la lutte contre les écrans publicitaires une priorité. Leur nombre ne cesse d’augmenter dans les gares, les stations de métro et l’espace public en général. Le
4 janvier dernier, nous avons donc lancé une action dans le centre-ville contre ces écrans. Nous en avons recouvert une quinzaine, avec des affiches comportant le slogan « STOP PUB VIDÉO« . Particulièrement énergivores, ces écrans représentent un nouveau stade dans le martèlement publicitaire dont nous sommes victimes. Leur luminosité et leur caractère animé les rendent d’autant plus redoutables et ils s’imposent de plus en plus à notre regard. Aidez-nous à lutter contre ce gaspillage énergétique grâce à la pétition proposée dans le paragraphe « cyberactions » de cette lettre !
Voir aussi notre article sur le site

Prochaine action prévue le 10 février (voir agenda plus haut ou sur démosphère)

 

Cyberactions liées

Agir Pour l’Environnement et Résistance à l’Agression Publicitaire ont lancé une pétition pour l’interdiction des publicités énergivores. Celle-ci a d’ores et déjà recueilli plus de 37 000 signatures. Nous vous appelons à y ajouter la votre si ça n’est pas déjà fait et à la partager sur les réseaux sociaux ou autour de vous.

Ça se passe par ici : http://stopub.agirpourlenvironnement.org/

À noter et soutenir aussi cette pétition lancée par nos ami-e-s de Bruxelles pour l’interdiction des écrans dans leur ville, par ici : http://www.sans-pub.org/petitionbxl/

Procès d’une déboulonneuse
(extrait du site des déboulonneurs)

Mardi 21 février, une déboulonneuse comparaîtra devant la justice pour dégradation légère et refus de prélèvement ADN.
En avril 2016, lors de la 86e action de désobéissance civile des déboulonneurs lillois, elle avait symboliquement barbouillé un panneau dans le couloir qui mène de la station de métro au hall de la Gare Lille Flandre. Interpellée, elle avait été placée en garde vue.
Elle sera défendu par Me Ruef.

Vous pouvez la soutenir de plusieurs façons :

  • Rassemblement de soutien le 21/02 à partir de 13h devant le TGI de Lille. Vous pourrez ensuite assister au procès (dans la limite des places disponibles)
  • Envoyer un message de soutien à cette adresse : deboulonneurs_lille[at]no-log.org
  • Faire un don pour les frais de justice.

Merci, pour votre soutien !

Astuce antipub : en découdre avec les marques !


Les marques qui s’affichent directement sur vos vêtements via un petit (ou grand!) logo sont un coup marketing très malin ! En les portant, vous devenez vous même une
publicité ambulante, au service de ces grands groupes multinationaux. En plus de les payer un prix fort qui leur garantit des marges exorbitantes, vous leur assurez une campagne publicitaire à moindre frais !
Alors, avant d’arborer fièrement le logo d’une marque vestimentaire sur vous, demandez-vous bien si vous voulez faire la promotion de celle-ci et des valeurs qu’elle défend (ou pas). 😉
Et en ce qui concerne les affaires marqués que vous possédez déjà, une option est de découdre les logos, une autre, de coudre à la place un motif personnalisé.

Dans les médias

La Brique (canard local sans pub) a consacré son dernier numéro à l’espace public, vous pourrez notamment y lire un article intitulé Page de pub pour les anti-pubs à propos de nos actions récentes, de la pub sur le Palais des Beaux-Arts, de la réglementation locale et autres actualités au niveau de la métropole lilloise.

Le petit mot de la fin

Si nos actions et notre engagement vous plaisent, vous pouvez nous donner un petit coup de pouce en adhérant à l’association.
L’adhésion est à prix libre (différent de gratuit), et au-delà de l’aspect financier, cela nous permet d’avoir plus de poids en tant que collectif. 
Plus nos voix sont nombreuses, plus nous sommes susceptibles d’avoir de l’impact dans nos démarches. 
Si cela vous intéresse, c’est par ici :  http://soutenir.antipub.org/
Au plaisir de vous (re)voir bientôt !
N’hésitez pas à nous écrire d’ici là sur.