« Attractifs, sécurisants et conviviaux »

Nous essayons depuis longtemps d’avoir un rendez-vous avec la direction de Keolis Lille pour défendre notre point de vue, l’intérêt d’usagers des transports publics (550 signataires de notre pétition à ce jour) et la sobriété énergétique. Ces derniers mois, au cours de nos actions (notamment celle du 8 avril) et lors de nos échanges par téléphone, Keolis nous a promis un rendez-vous qui n’est jamais venu. Nous sentant menés en bateau, nous avons donc décidé de nous rendre directement sur place.

Siège de Keolis Lille, au 276 avenue de la Marne à Marcq-en-Baroeul

Le 12 juin, nous voici donc devant le siège de Keolis Lille. Après avoir eu affaire à différents interlocuteurs, nous avons finalement pu nous entretenir brièvement avec le directeur Qualité et Développement Durable de Keolis Lille. Il nous a écouté puis nous a invité à écrire une lettre au Directeur Général de Keolis Lille, Gilles Fargier. Ce que nous avons fait quelques jours plus tard, en exposant nos arguments et en l’invitant, dans la lettre qui suit, à nouveau à la discussion et à écouter nos propositions.

Le 12 juillet, nous avons enfin reçu une réponse du Directeur Général de Keolis Lille par courrier. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas franchement enclin au dialogue.

 

Pour le Directeur de Keolis Lille, les écrans publicitaires rendraient donc les stations de métro « plus attractives, sécurisantes et plus conviviales ». Drôle de vision des choses… L’expérience d’être cerné par des écrans publicitaires dans les transports nous semble plutôt répulsive, dangereuse et aliénante. En matière d’attractivité, pourquoi ne pas plutôt imiter l’exemple du métro de Stockholm qui fait la part belle à l’art. Concernant la convivialité, c’est plutôt de l’affichage d’expression libre ou de vie de quartier ainsi que des animations qui la favoriseraient.

Décoration d’une station du métro de Stockholm

Et comme dit par monsieur Fargier, il s’agit là d’une « expérimentation », comprendre que ce n’est qu’un début et que si nous ne réagissons pas maintenant, les écrans se généraliseront. On peut s’attendre à un remplacement progressif des panneaux publicitaires par des écrans, ce qui représenterait un gâchis énergétique plus indécent encore. Enfin, concernant le « potentiel de ce nouvel outil », on a une bonne idée de ce que les publicitaires peuvent faire avec ces écrans prévus pour intégrer des caméras et des capteurs d’audience permettant de nous suivre à la trace (voir aussi ce dossier de RAP sur le sujet).

 

Addendum du 21/07/17 :

Face au refus de dialoguer de Keolis Lille, nous avons repris les actions de recouvrement mercredi 19 juillet après-midi dans les stations République, Rihour et Gare Lille Flandres.

Hors de ma vue ! n°8 – MELez-vous de vos regards !

Lettre quasi-mensuelle d’information de Résistance à l’Agression Publicitaire – Lille Métropole avec le Collectif des Déboulonneurs de Lille

photo d'action devant la MEL

Sensibilisation devant la MEL, dévissage, soutiens, médiatisation de la campagne, barbouillage, rencontres intergalatiques de l’antipub, le mois de juin a été bien rempli et ensoleillé !
Rendez-vous mercredi au café citoyen pour la dernière réunion publique de l’année 2016-2017. Cet été, des vacances ne seront pas de trop et on compte allier l’utile à l’agréable en participant à divers festivals dans la région mais aussi au-delà, tout en ne perdant pas de vue notre campagne sur les écrans. On se retrouve ensuite en septembre pour la braderie de Lille où on tiendra stand.

Bonne lecture 🙂

Agenda

  • mercredi 5 juillet, 19h : Réunion antipub ouverte au café citoyen (Place du vieux marché aux chevaux à Lille) avec R.A.P. et les Déboulonneurs
  • 18,19 et 20 août : Tenue de stand et ateliers (à confirmer) au Festival des Vers Solidaires à Saint-Gobain
  • 24-26 août : Tenue de stand et ateliers aux Journées d’Été des Écologistes à Dunkerque
  • 2 et 3 septembre : Tenue de stand devant le café citoyen pour la braderie de Lille
  • mercredi 6 septembre, 19h : Réunion antipub ouverte au café citoyen (Place du vieux marché aux chevaux à Lille) avec R.A.P. et les Déboulonneurs

Action de sensibilisation à la MEL

devant la MEL

Lundi 1er juin, nous étions devant la Métropole Européenne de Lille pour informer les élus communaux qui siègent en son conseil sur les pouvoirs qu’ils ont sur la publicité. Nous avons ainsi donné un tract aux élu-e-s récapitulant leurs pouvoirs et donc leurs responsabilités en matière de publicité, et notamment concernant les écrans. Une action qui s’est bien déroulée et qui visait aussi à indiquer à tous où se prennent bon nombre de décisions qui impactent notre quotidien.
Lire l’article détaillé

Démontage

Démontage d'un panneau à HellemmesLe 31 mai 2017, les déboulonneurs lillois ont démonté deux panneaux publicitaires à Hellemmes. Ces panneaux de 12m2 chacun vantaient un programme immobilier… abandonné depuis 3 ans.
Les 96 vis n’ont pas posé de problème aux courageux dévisseurs et dévisseuses. Elles ont été récoltées, mises dans une enveloppe et laissées sur place.
Le paysage hellemmois s’en trouve bien amélioré !

Lien vers la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=_NbMDYDJJiM&feature=youtu.be

Lire l’article détaillé

Grand merci pour Les Cerveaux Délavés

soirée soutien CCL

Aux bonnes volontés qui se sont chargées d’organiser, aux poètes, musiciens, chanteuses et chanteurs, aux cuisinières, cuisiniers, petites mains, aux curieuses et curieux, sympathisant.e.s ou antipubs chevronné.e.s, à toutes celles et ceux qui ont pris part à cette soirée de soutien, nous voulons vous dire un grand merci ! On espère que vous y avez pris autant de plaisir que nous !

Barbouillage des Déboulonneurs de Lille

Barbouillage dans le métroLe 22 juin, 5 déboulonneurs ont barbouillé 15 insupportables écrans publicitaires, dans le métro et dans la gare Lille-Flandres. Interpelés dans la gare, les barbouilleurs ont été conduits au commissariat d’Euralille. Après le relevé d’identité, ils sont ressortis vers 20h15. Ils seront convoqués ultérieurement.

Lire l’article détaillé

 

Anecdote : sous le soleil, le musée tombe la bâche